Rechercher

Cervicalgie et prise en charge par manipulation.


Contexte

La cervicalgie peut causer différents niveaux d’incapacité pour la personne qui en souffre et elle constitue une plainte musculosquelettique fréquente. Une cervicalgie peut être accompagnée d’une douleur irradiant dans les bras (radiculopathie) ou de céphalées (céphalées cervicogéniques). La manipulation (ajustement de la colonne vertébrale) et la mobilisation (mouvement appliqué aux articulations et aux muscles) peuvent être utilisées seules ou être combinées à d’autres techniques.


Caractéristiques de l’étude

Cette revue remise à jour comprend 51 essais:  18 essais ont comparé la manipulation ou la mobilisation à l’absence d’un traitement ou à un traitement factice ; 34 essais ont comparé la manipulation ou la mobilisation à un autre traitement (électrothérapie, exercice, médication) et divers techniques et dosages.


Résultats principaux


La manipulation cervicale pour la cervicalgie aiguë/ subaiguë était plus efficace que diverses combinaisons d’analgésiques, myorelaxants et anti-inflammatoires non-stéroïdiens pour réduire la douleur et améliorer la fonction jusqu’au suivi à long-terme. Pour les céphalées cervicogéniques (CCG) chroniques, la manipulation cervicale a engendré des bénéfices plus importants qu’un massage léger en termes d’amélioration de la douleur et de la fonction lors du suivi à court et moyen terme. Pour les CCG chroniques, la manipulation cervicale pourrait être supérieure à la neurostimulation électrique transcutanée (TENS) en termes de diminution de la douleur lors du suivi à court terme. Pour la cervicalgie aiguë, la manipulation cervicale pourrait être plus efficace que la manipulation thoracique pour réduire la douleur et améliorer la fonction lors du suivi à moyen terme.


Revue Cochrane


Date de publication : 23 septembre 2015

Auteurs: Gross A, Langevin P, Burnie SJ, Bédard-Brochu M-S, Empey B, Dugas E, Faber-Dobrescu M, Andres C, Graham N, Goldsmith CH, Brønfort G, Hoving JL, LeBlanc F

14 vues