top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCabinet St Pierre

Quelques chiffres sur la lombalgie

 

Épidémiologie


Entre 20 et 90 ans, les trois quarts de la population auront à un moment donné des douleurs lombaires.



Qui est touché ?


Beaucoup de lombalgies ne donnent pas lieu à consultation médicale et ne sont connues de ceux qui en souffrent (et de leur entourage). C’est pourquoi il est difficile d’évaluer le nombre de patients souffrant de lombalgie.

La prévalence de la lombalgie (sur leur vie entière) dans la population adulte varie selon les études de 66 % à 75 %. Ceci signifie que 66 % à 75 % des personnes souffriront au moins une fois dans leur vie de lombalgie.


Qui guérit ?


On estime que 90 % des lombalgies guérissent sans recours à un médecin.

Selon les études, de 10 à 23 % des lombalgies durent plus de trois mois.

Dans le cas des lombalgies communes (non liées à une maladie), 90% guérissent en moins d’un mois.


Qui ne guérit pas ?


Un lombalgique sur dix évolue vers un déconditionnement physique et psychologique.

Ce mécanisme a des conséquences sociales et professionnelles graves : incapacité de travail temporaire ou définitive, rupture avec le milieu affectif…


La lombalgie est dans ce cas longue et difficile. Elle passe en général par une prise en charge médicale pluridisciplinaire (médecinostéopathechirurgie, …) qui peut durer des mois ou des années.

 

Quelques chiffres sur la lombalgie à cause professionnelle


Les principales causes d’accidents de travail sont :


  • Manutention manuelle : 225 532 cas* (34% des accidents)

  • Chutes de plein-pied : 166 140 cas* (25%)

  • Chutes de hauteur : 74 936 cas* (11%)

  • Outils-machines : 58 255 cas* (9%)


Les principales causes d’arrêt de travail avec incapacité permanente sont :

  • Manutention manuelle : 12 522 cas* (30% des incapacités)

  • Chutes de plein-pied : 10 084 cas* (24% des incapacités)

  • Chutes de hauteur : 6 725 cas* (16% des incapacités)


La lombalgie est le principal problème lié à la manutention manuelle. C’est donc la première cause d’accident du travail et d’arrêt de travail, y compris avec incapacité permanente.




Les principales maladies professionnelles actuelles sont :

  • les troubles musculo-squelettiques(T.M.S.) et les lombalgies : 85 % des dossiers (43 110 cas en 2010),

  • les maladies causées par l’amiante : asbestose (insuffisance respiratoire), cancer broncho-pulmonaire et mésothéliome (tumeur non cancéreuse des poumons ou des intestins) : 9 % des dossiers.


Bien que moins médiatisée que l’amiante, la lombalgie représente la première maladie professionnelle. Elle est de ce point de vue en constante augmentation



Le Cabinet St Pierre



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page